Retour à l'aperçu

Appel à candidatures pour rejoindre le comité consultatif international du programme "Power of Pride" (Le pouvoir de la fierté)

6 postes disponibles (4 pour l'Afrique et 2 pour l'Asie)

Les candidats des régions suivantes sont invités à poser leur candidature :

  • Asie du Sud et Asie de l'Ouest (pour l'instant, l'Asie du Sud-Est est suffisamment représentée au sein de la commission)
  • Afrique du Nord, Afrique de l'Ouest francophone, Afrique australe et Afrique de l'Est (pour l'instant, l'Afrique de l'Ouest anglophone et l'Afrique centrale sont suffisamment représentées au sein du comité)

Les candidatures de personnes âgées de moins de 30 ans sont particulièrement encouragées.

Date limite :20 février 2023

https://forms.gle/GntGRCxsmi6KQU1s8

Contexte

L'Alliance Power of Pride est un consortium de trois organisations, ILGA-Asia, Pan-Africa ILGA et COC Netherlands, qui travaille dans le cadre d'un partenariat stratégique avec le gouvernement néerlandais pour cinq ans (2021 - 2025). L'objectif principal du programme est de travailler à des sociétés diversifiées et inclusives où les personnes LGBTI peuvent participer à leur plein potentiel. Ce programme repose sur une théorie du changement élaborée à la suite de vastes consultations au sein du mouvement. Le programme soutient plus de 200 groupes, initiatives et organisations LGBTI dans les régions d'Asie et d'Afrique.

Notre vision de la collaboration avec les organisations locales est étroitement liée à notre objectif de veiller à ce que les LGBTI puissent participer pleinement à la vie de la société. Par conséquent, les personnes LGBTI et leurs organisations jouent un rôle central dans l'élaboration de notre programme. Nous travaillons de l'intérieur vers l'extérieur, en soutenant les organisations communautaires LGBTI dans leurs efforts pour apporter des changements au sein de leurs propres communautés. Nous visons à transformer les relations de pouvoir asymétriques et à lutter contre l'exclusion, la discrimination et l'oppression systémiques. Dans cette optique, l'Alliance a mis en place un comité consultatif international avant le début du programme fin 2020. Après deux ans, le mandat de la moitié des membres du Comité consultatif international arrive à son terme, et nous invitons les candidats des régions PAI et ILGA-Asie à nous aider à façonner et à mettre en œuvre notre programme dans le respect de ces principes.

Mandat

Le comité consultatif international (CCI) fait partie de la structure de gouvernance de l'alliance "Le pouvoir de la fierté" et est le principal organe qui conseille l'alliance sur les processus de planification, de mise en œuvre et de prise de décision du programme.

Le CCI gardera une vue d'ensemble sur les processus de gouvernance stratégique de l'alliance et veillera à ce que les interventions et les méthodes de travail de l'alliance soient conformes à ses principes de travail fondamentaux, tels qu'ils sont formulés dans le document "Vision".

L'IAC met à profit ses connaissances et son expérience pour informer l'alliance des principales tendances, des lacunes et des besoins du mouvement LGBTI au sens large.

L'IAC peut donner des avis sollicités et non sollicités (ouverts), qui doivent être examinés par les membres de l'Alliance conformément au règlement intérieur de l'IAC.

Rôles et responsabilités

Le Comité consultatif international est composé de 10 à 13 membres, dont au moins 100 % sont identifiés comme LGBTI. Les membres de l'IAC élisent en leur sein un coprésident africain, un coprésident asiatique et un secrétaire, conformément à la politique convenue en matière de rôles et de responsabilités de l'IAC.

Le comité a été créé au cours de la phase de développement du programme et est opérationnel pour toute la durée du programme.

L'IAC se réunira quatre fois par an au maximum, mais avec un minimum d'au moins deux réunions. Les réunions se tiendront en ligne, avec la possibilité d'une réunion physique par an.

Le rôle du comité est de conseiller l'équipe du programme sur tous les aspects liés à la mise en œuvre du programme afin de s'assurer qu'elle est conforme aux intérêts des partenaires du programme, à la théorie du changement et à la vision, et qu'elle soutient l'avancement des droits de l'homme des LGBTI et du mouvement à l'échelle mondiale.

Les domaines de conseil du comité sont les suivants :

  • Élaboration de la proposition de programme à soumettre au ministère néerlandais des affaires étrangères
  • Mise en œuvre de la vision et de la stratégie de l'alliance (ToC)
  • Gestion financière et gestion de programme - structures et processus d'établissement de rapports
  • Établissement de l'ordre du jour, prise de décision et gestion du programme du consortium
  • Stratégie de plaidoyer
  • Structures d'octroi de subventions
  • Planification, suivi, évaluation et apprentissage, y compris l'évaluation à mi-parcours et l'évaluation finale
  • Sélection des thèmes/sujets pour l'agenda d'apprentissage
  • Stratégie de communication et de sensibilisation du public
  • Participation des partenaires à la prise de décision
  • Durabilité et innovation
  • Intégrité et conflits d'intérêts liés aux parties prenantes du programme PoP

En pratique

L'IAC travaille en étroite collaboration avec l'équipe du programme. Ils peuvent s'adresser à n'importe quel groupe de travail en fonction de leur(s) domaine(s) d'intérêt. Un membre de l'équipe du programme assiste à chaque réunion du comité et participe à la préparation de l'ordre du jour. L'équipe du programme demandera l'avis du comité sur les questions pertinentes. En outre, le comité peut donner à l'équipe du programme un avis spontané sur un domaine pertinent. L'équipe du programme communiquera au comité la manière dont elle a traité l'avis et les mesures de suivi. Les conseils et les communications avec l'équipe du programme sont internes par nature et confidentiels.

Les membres du comité ont les responsabilités suivantes :

  • Assister aux réunions du comité en ligne et en personne et participer à des conversations en ligne ou à des échanges de courriels avec les membres du comité et l'équipe du programme.
  • Élaborer des règles internes de procédure et de prise de décision
  • élire les coprésidents du comité ainsi qu'un secrétaire parmi les membres
  • Consulter les partenaires
  • Contribuer aux discussions et aux conversations internes sur la planification
  • Conseils sur la procédure et la sélection des nouveaux membres de l'IAC
  • Rédaction de recommandations et de rapports de conseil
  • Sélectionner et nommer les nouveaux membres du comité
  • Adhérer à la politique d'intégrité et de SEAH de l'alliance
  • Respecter le code de conduite du COC
  • Adhérer à la vision et aux principes de l'alliance, y compris en matière de conflits d'intérêts.

Une réunion du comité sera liée à la finalisation du plan de travail annuel à soumettre au ministère néerlandais. Il pourrait s'agir d'une réunion physique.

Engagement et rémunération :

Les membres du comité doivent pouvoir s'engager à assister et à participer activement à quatre réunions par an, dont trois en ligne et une en personne. Les réunions en ligne du comité durent environ 2 à 3 heures. En dehors des réunions, les membres doivent également consacrer du temps à la correspondance, à l'examen de documents, à la recherche et à la consultation. Un temps de préparation est nécessaire pour toutes les réunions. Les membres doivent y consacrer en moyenne 50 heures par an, ainsi que 4 ou 5 jours (voyage compris) pour la réunion en personne.

Un membre qui est absent de plus de deux réunions formelles consécutives sans autorisation d'absence est considéré comme démissionnaire. Pour que les réunions de la CAI puissent avoir lieu, un quorum de 60 % est nécessaire pour chaque réunion.

Les membres recevront une rémunération de 250 euros par réunion, basée sur la participation, ainsi que les frais de voyage, y compris les indemnités journalières, pour assister aux réunions en personne.

Cadre temporel

Les membres siègent au comité pour un mandat de deux ans et peuvent être issus d'organisations partenaires ou non bénéficiaires du programme "Le pouvoir de la fierté". Parmi la première composition du comité, la moitié reste pour un mandat de trois ans et l'autre moitié s'est retirée après deux ans afin d'assurer une transition en douceur et une continuité pour les nouveaux membres du comité par la suite. Une fois nommés, les nouveaux membres du comité devraient participer à une première réunion en mars 2023.

La réunion physique de 2023 devrait avoir lieu en juillet ou en août 2023.

Structure de l'IAC

L'Alliance Power of Pride a cherché à mettre en place un comité consultatif international représentant une grande diversité d'identités, d'expertises, de compétences et d'aptitudes, ainsi que de types d'organisations et de niveaux de fonctionnement au sein de la communauté LGBTI.

Pour ce faire, l'Alliance Power of Pride publie un appel à manifestation d'intérêt pour que les candidats soumettent leur candidature. L'alliance encouragera également les personnes connues de son réseau à se porter candidates.

Pour compléter la composition actuelle du Comité consultatif international, l'Alliance recherche des candidats issus des régions suivantes :

  • Asie du Sud et Asie de l'Ouest (pour l'instant, l'Asie du Sud-Est est suffisamment représentée au sein de la commission)
  • Afrique du Nord, Afrique de l'Ouest francophone, Afrique australe et Afrique de l'Est (pour l'instant, l'Afrique de l'Ouest anglophone et l'Afrique centrale sont suffisamment représentées au sein du comité)

Le coordinateur du programme "Le pouvoir de la fierté" examinera toutes les candidatures sur la base de la liste des critères de qualification ci-dessous et établira une liste restreinte sur laquelle les membres actuels de l'IAC donneront leur avis. L'équipe du programme prend la décision finale sur la base de l'avis de l'IAC.

Critères de participation/qualification des membres :

  • Diversité : l'alliance invite des candidats issus de divers horizons du mouvement LGBTI, en mettant particulièrement l'accent sur les communautés moins visibles et plus vulnérables en raison des formes de discrimination qui se croisent.
  • [CG1] Pour les candidats âgés de moins de 30 ans, le nombre minimum d'années d'expérience est ramené à 1,5 an.
  • Participation des jeunes : afin d'encourager la participation significative des jeunes militants et le développement du leadership, l'alliance accueille particulièrement les candidatures des moins de 30 ans (définition de l'ONU).
  • L'alliance invite le personnel subalterne (rémunéré ou non) des organisations partenaires à poser sa candidature plutôt que les dirigeants d'organisations.
  • Réseau et représentation : les personnes doivent être actives dans le mouvement LGBTI et être en mesure de démontrer qu'elles entretiennent des liens étroits avec les communautés au sein desquelles elles travaillent et qu'elles sont reconnues.
  • Équilibre du niveau géographique/opérationnel : Les militants/individus des organisations locales de base, du niveau national et des acteurs interrégionaux/mondiaux sont invités.
  • Localisation : Seuls les candidats des régions énumérées ci-dessus sont éligibles pour ces postes.
  • Type d'organisation : les candidats peuvent provenir d'organisations ou d'initiatives formelles ou informelles, établies ou nouvelles.
  • Langue : capacité à communiquer oralement et par écrit en anglais et/ou en français.

Les membres de l'IAC ne peuvent pas :

- être employé par l'un des partenaires de l'alliance

- avoir une relation amoureuse ou familiale avec un employé de l'un des partenaires de l'alliance

- siéger au conseil d'administration de l'un des partenaires de l'alliance

- avoir une relation amoureuse ou familiale avec un membre du conseil d'administration de l'un des partenaires de l'alliance

- Être basé en dehors de l'Afrique ou de l'Asie pendant plus de 6 mois.

- Être membre des communautés de pratique actives dans le cadre du programme "Le pouvoir de la fierté".

Conflit d'intérêts :

Les membres du comité doivent agir conformément au code de conduite de l'alliance et déclarer tout conflit d'intérêts éventuel au début de leur mandat ainsi qu'au début d'une réunion en rapport avec les points de l'ordre du jour qui pourraient se présenter. Les membres ne peuvent pas participer à des conversations susceptibles d'avoir un impact sur leur organisation ou de l'impliquer directement.

Date limite :

Si vous souhaitez contribuer au Comité consultatif international et jouer un rôle dans la mise en œuvre d'un programme international LGBTI, veuillez soumettre votre candidature au plus tard le 20 février 2023 en remplissant le questionnaire. Veillez à répondre aux critères mentionnés ci-dessus.

https://forms.gle/GntGRCxsmi6KQU1s8