Retour à l'aperçu

Retour sur le débat de la COC sur l'élection Arc-en-ciel

Cliquez ici pour regarder le débat retour

Vous voulez en savoir plus sur les positions des partis sur les questions relatives à lhbti+ ?

Consultez le site Rainbowvote.NU, le guide de vote pour la communauté arc-en-ciel.

 

Le vendredi 27 octobre au soir, des dirigeants politiques nationaux ont participé à un débat à l'occasion du Rainbow Election Debate 2023 organisé par le COC. Les politiciens ont débattu de questions lhbti+ d'actualité avant les élections de la Chambre des représentants du 22 novembre.

Un vent sombre souffle sur la communauté arc-en-ciel. Le ton sur les médias sociaux est de plus en plus dur. De plus en plus de violences sont signalées, des drapeaux arc-en-ciel sont arrachés, des drag-queens sont attaquées et si vous marchez main dans la main, vous risquez d'avoir des réactions désagréables. Aujourd'hui, les Pays-Bas occupent la 14e place en Europe des pays où les droits de l'homme des personnes lhbti+ sont bien réglementés. Et si vous êtes noir et transgenre, par exemple, ou bi+ et réfugié, vous avez souvent encore plus de mal.

Qu'est-ce que les politiciens de La Haye vont faire à ce sujet ? Vont-ils créer des écoles où chacun peut être lui-même ? Vont-ils interdire les tentatives de modification de l'orientation sexuelle ou de l'identité de genre ? Que feront-ils pour les demandeurs d'asile lhbti+ ?

C'est sur ces questions que les dirigeants ont débattu le 27 octobre. Nous les avons interrogés sur des questions telles que les droits de l'homme des personnes transgenres, la législation sur la multiparentalité et le traitement médical involontaire et inutile des enfants intersexués. Et que peuvent faire les Pays-Bas pour soutenir le mouvement lhbti+ dans les pays où nos droits humains sont bafoués ?

Ont participé au débat Sophie Hermans (chef de groupe parlementaire, VVD), Jesse Klaver (chef de groupe parlementaire, GroenLinks|PvdA), Rob Jetten (tête de liste, D66), Eline Vedder (n° 2, CDA), Ines Kostić (n° 2, Parti pour les animaux) et Bastiaan Meijer (n° 10, SP). Les principaux partis de l'hémicycle et des bureaux de vote ont été invités. NSC, BBB et ChristenUnie ont informé qu'ils ne participeraient pas, le PVV n'a pas répondu. Volt et Bij1 ont apporté une contribution écrite.

Outre les différences entre les partis, nous recherchons également les similitudes. Afin de progresser ensemble pour la communauté lhbti+, nous voulons à nouveau conclure un accord arc-en-ciel, comme cela s'est déjà produit lors des élections de 2012, 2017 et 2021. Ces accords ont notamment permis d'inscrire nos droits dans la Constitution, d'interdire la discrimination à l'encontre des personnes transgenres et intersexuées et de mettre l'accent sur le respect et l'acceptation dans les écoles.

Le débat de Pakhuis de Zwijger a été introduit par la présidente Astrid Oosenbrug du COC Pays-Bas et Debbie Helaha du COC Leiden. La présentation a été confiée à Floor Bremer, connue en tant que journaliste politique pour RTL News, entre autres.


Les partis invités à ce débat sont tous ceux qui disposent actuellement de plus de 5 sièges à la deuxième chambre. Et les partis qui ont plus de 5 sièges dans les sondages pour les prochaines élections à la chambre basse.
Plusieurs partis ont indiqué qu'ils n'y participeraient pas : Nieuw Sociaal Contract (NSC/Pieter Omtzigt), ChristenUnie et BoerBurgerBeweging (BBB). Le Parti pour la liberté (PVV) n'a pas répondu à l'invitation.

 

Foto: Geert van Tol voor COC Nederland